Morbihan : le boulanger atypique va pouvoir conserver le nom de sa boulangerie

Face à un véritable bad buzz, les boulangers installés dans les Côtes-d'Armor ont décidé de stopper la démarche entreprise contre Daniel Testard.

Boulanger à Quily (Morbihan), Daniel Testard va pouvoir continuer d'utiliser le nom Gallopain. ©Le Ploërmelais

Vendredi 27 mai 2022, et comme tous les mardis et vendredi après-midi, Daniel Testard accueille ses clients dans sa boulangerie située à quelques pas du bourg de Quily (Morbihan). Comme depuis plusieurs semaines, il profite de l’occasion pour parler du combat qu’il mène face aux frères Lachuer, propriétaires de deux établissements situés dans les Côtes-d’Armor. Sans se douter que l’affaire a tourné en sa faveur 48 h auparavant.

Bien décidé à conserver le nom Gallopain qu’il utilise depuis pas moins de quatre décennies, le boulanger atypique a toujours affiché sa volonté de ne « jamais lâcher le nom Gallopain. » Et ce, malgré la mise en demeure émise par l’avocate des frères Lachuer. « La SARL Le Pétrin de Coatmen exploite la marque « Les Gallo’Pains » déposée auprès de l’INPI le 19 septembre 2015″, expliquait maître Florence Richefou, l’avocate d’Arnaud et Mickaël Lachuer, dans sa lettre en date du 14 mars 2022.

À lire aussi

Mettre un terme au bad buzz

La mauvaise nouvelle digérée, Daniel Testard avait remué ciel et terre pour informer la population de ce qu’il définissait alors comme une injustice. Pendant que le boulanger morbihannais pouvait compter sur ses nombreux soutiens, Arnaud Lachuer ne pouvait que regretter que l’affaire ait pris de telles proportions. « Nous avons sans doute été maladroits dans notre façon de faire. Nous aurions dû passer un coup de fil à Monsieur Testard pour échanger avec lui », expliquait-il à nos confrères de l’Echo de l’Armor et de l’Argoat mercredi 25 mai 2022.

Pris pour cibles sur les réseaux sociaux, les frères Lachuer ont pris la décision de ne pas aller plus loin dans leur démarche. Et ainsi mettre un terme au bad buzz. « Monsieur Testard peut dormir tranquillement sur ses deux oreilles. Nous n’allons pas l’embêter plus que cela », annonce Arnaud Lachuer. Mis au courant de la décision prise à une centaine de kilomètres de Quily, Daniel Testard prend acte, sans montrer de signes de joie.

C’est un soulagement, cela évite de poursuivre le combat. Mais, je n’aurais jamais lâché.

Daniel Testard

« Je les accueillerai sans problème »

Celui qui se plaît à faire du pain « pour les gens qui ont faim » deux fois par semaine aurait aimé que les frères Lachuer fassent le déplacement jusqu’à Quily pour venir le rencontrer. « J’aurais préféré qu’ils viennent vers moi que de passer par un avocat », explique celui qui se dit prêt à les recevoir. « Je les accueillerai sans problème pour leur serrer la main », fait-il savoir.

Pendant plusieurs semaines, Daniel Testard a réussi à mobiliser de nombreux soutiens. Des soutiens qui se sont également manifestés en transmettant des messages salés aux frères Lachuer ou en laissant des avis négatifs sur les réseaux. « C’est dommage pour eux, mais ils ne peuvent qu’assumer les conséquences », conclut celui qui avait fait de cette improbable histoire, un véritable combat.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Ploërmelais dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Dernières actualités

Le Ploërmelais

    Voir plus
    Le JournalLire le journal