INFOGRAPHIE. Législatives 2022 : à quoi ressemble l'actuelle Assemblée nationale

Alors que les élections législatives se profilent les 12 et 19 juin, retour sur la composition de l'Assemblée nationale, les couleurs politiques dominantes et l'opposition.

Les prochaines élections législatives ont lieu les 12 et 19 juin. (©Hervé / Adobe Stock)

Fin de mandat pour certains, d’autres qui espèrent rempiler pour cinq ans. Les actuels députés ne savent pas tous de quoi demain est fait. 

Les élections approchent à grands pas (le premier tour est prévu le 12 juin 2022), et alors qu’on ne sait pas vraiment à quoi va ressembler la prochaine législature, l’occasion est donnée de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et de voir comment est constituée l’actuelle assemblée. 

À lire aussi

Majorité érodée

Néo-parti en 2017, La République en Marche avait quand même raflé la majorité, gagnant 306 sièges rouges du Palais Bourbon, où siègent les députés (43,06% au 2e tour). Cependant, le départ de plusieurs parlementaires de la majorité présidentielle avait fait perdre, symboliquement, la majorité à Lrem.

Toutefois, le ralliement d’autres factions, comme le MoDem (42 sièges lors de l’élection puis 57 avec les désertions des députés Lrem) ou encore Agir Ensemble (22 députés), et Libertés et Territoires (17), permettent à Emmanuel Macron et son parti de conserver une majorité relative.

À lire aussi

À droite de l’Assemblée ?

À droite de l’échiquier, Les Républicains avaient obtenu 112 sièges, avec 22% des voix sur l’ensemble du territoire. À la fin de cette XVe législature de la Ve République, le parti de Christian Jacob en a encore 101. 

L’union des démocrates et des indépendants (UDI) possède 19 députés. 

Le Rassemblement national, avec 8 députés élus, n’a pas assez de parlementaires pour former un groupe à l’Assemblée (il en faut au moins 15). La situation est la même pour Debout la France (1 député, à savoir Nicolas Dupont-Aignan). 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Et à gauche ?

Sur l’aile gauche des bancs de l’Assemblée, on retrouve trois groupes parlementaires clairement étiquetés : 28 députés socialistes et apparentés, alors que 30 avaient été élus en 2017, mais aussi 17 de La France Insoumise et 15 de la gauche démocrate et républicaine qui comprend notamment les députés communistes et le parti radical de gauche. 

Avec le jeu des alliances comme la Nupes ou Ensemble !, la prochaine législature devrait être sensiblement différente. 

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Dernières actualités

France - Monde

    Voir plus