Finale Champions Cup. Wayne Barnes a cristallisé les tensions et été la cible de critiques

RUGBY. Pénalisant à de très nombreuses reprises les Rochelais en finale de Champions Cup, l'arbitre Wayne Barnes a été pris pour cible sur les réseaux sociaux.

Wayne Barnes, qui a dirigé la finale de Champions Cup, a cristallisé beaucoup de tension chez les supporters… des deux équipes.

Des noms d’oiseaux, certains estimant qu’il favorisait clairement le Leinster… l’arbitre Wayne Barnes a fait l’objet de bien des critiques sur les réseaux sociaux de la part de supporters français, désireux de voir La Rochelle remporter la finale de la Champions Cup.

À lire aussi

Dans les 6 premières minutes du match, l’Anglais a signalé pas moins de 5 pénalités contre des Rochelais auteurs d’une entame assez mitigée. Jonathan Sexton, lui, s’est régalé en convertissant en tout 6 pénalités dans le match (Byrne en marquant une 7e). 

La mêlée juste avant la mi-temps…

Certaines décisions ont peut-être interpellé, notamment plusieurs joueurs rochelais, comme sur cette mêlée à 5m de l’en-but irlandais pénalisée juste avant la pause, alors que La Rochelle était nettement supérieure dans ce secteur.

Sébastien Boboul, entraîneur du Stade Rochelais, avec un peu de recul, a reconnu que son équipe s’était montée trop indisciplinée dans ce premier acte et que « les fautes y étaient ». C’est sport. En tout, La Rochelle a été pénalisée à 9 reprises dans le premier acte. C’est beaucoup, et elle a continué à faire des fautes jusqu’à l’heure de jeu. Forcément, sur Twitter, Wayne Barnes a eu droit à de sacrées piques. Petit florilège :

Vidéos : en ce moment sur Actu

Les Irlandais critiquent aussi Wayne Barnes

En France, certains ont pris le contre-pied et estimé que Wayne Barnes a accompli plutôt une bonne performance :

https://twitter.com/mavergnault/status/1530592862500528130

En Irlande, Wayne Barnes a aussi été pris pour cible. Les fans du Leinster n’ont pas digéré les 10 dernières minutes du match et la pluie de pénalités accordées aux Rochelais, leur permettant d’arracher la victoire à 1 minute du coup de sifflet final. Ils ont multiplié les messages incendiaires à l’encontre du directeur de jeu.

Bref, l’arbitre toujours au cœur des tensions. Et de ce que l’on a vu, l’Anglais, ô combien expérimenté, a plutôt été cohérent sur l’ensemble de ses décisions…

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Dernières actualités

Actu Rugby

    Voir plus